BMW a actuellement une écurie décente de cabriolets. Il y a le cabriolet série 4, le cabriolet série 8, le cabriolet M4 et le roadster BMW Z4. Pas trop minable d’une programmation, si je suis honnête.

Ce qui m’a fait réaliser que BMW a toujours eu de superbes cabriolets, remontant aux années 30, même s’il s’agissait de simples voitures comme les versions décapotables de la Série 3. Jetons donc un coup d’œil à certains des meilleurs cabriolets BMW de tous les temps. Étant donné qu’il y en a des millions tout au long de l’histoire de la marque, jetons un coup d’œil à quelques-uns des meilleurs.

BMW Z1

Il est difficile de parler de cabriolets BMW sans mentionner l’une de ses nombreuses voitures « Z » et la plus intéressante d’entre elles est de loin la BMW Z1 originale. La BMW Z1 a fait ses débuts en 1989 et c’était une voiture fascinante lorsqu’elle a été vue pour la première fois au salon de l’automobile de Francfort. Il comportait une carrosserie unique faite de panneaux de carrosserie en plastique qui étaient en fait facilement amovibles. BMW a affirmé que vous pouviez retirer tous les panneaux et les échanger contre des panneaux de couleurs différentes et avoir une voiture entièrement nouvelle en une journée seulement.

Ci-dessous la présentation de la Z1 :

Mais le clou du spectacle était ses portes coulissantes verticalement, qui glissaient dans la carrosserie lorsqu’elles étaient ouvertes. De plus, vous pouviez conduire avec les portes abaissées, ce qui, avec le toit abaissé, offrait davantage une expérience de voiture de sport à ciel ouvert que toute autre voiture sur la route.

BMW Z8

En hommage à la BMW 507 classique, les Bavarois ont engagé Henrik Fisker pour concevoir un beau roadster de grand tourisme à deux places et c’est ce qu’il a fait. La BMW Z8 était, et est toujours, l’une des plus belles BMW de tous les temps, avec un design intemporel qui sera probablement encore magnifique dans cinquante ans.

Ce qui rend le Z8 encore plus spécial, c’est le fait qu’il avait essentiellement un groupe motopropulseur E39 M5 sous sa carrosserie époustouflante. Sous le capot se trouvait un V8 atmosphérique de 4,9 litres développant 395 chevaux et n’étant associé qu’à une transmission manuelle à six vitesses.

Source :

Recevez les actualités BMW du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici