Après le meurtre officiel de la BMW i8, les fans de la marque bavaroise n’ont pu s’empêcher de se sentir tristes de la disparition d’une voiture au potentiel presque illimité. Lorsque l’i8 a fait ses débuts, c’était révolutionnaire. Cependant, son facteur wow s’est rapidement estompé, car les fans ont réalisé que ses performances ne correspondaient jamais à son apparence ou à son potentiel. Les fans ont toujours pensé que l’i8 pouvait gérer tellement plus et la tentative d’ALPINA de créer une i8 plus excitante en est la preuve.

Cependant, les fans ont été laissés à désirer, d’autant plus que les supercars hybrides plus rapides ont continué à faire leurs débuts après sa sortie. Aujourd’hui encore, la toute nouvelle McLaren Artura nous a montré ce que l’i8 aurait pu être et cela nous rend en quelque sorte triste.

Un modèle original

L’Artura est le premier modèle de feuille blanche de McLaren depuis le MP4-12C. Toutes ses voitures depuis le 12 s. les 650, 570 et 720, ont tous été basés sur l’architecture de la 12C et ont même utilisé des versions mises à jour de son moteur. L’Artura est une voiture fraîchement sortie du sol et elle nous rappelle la i8 et ce qu’elle aurait pu être.

Ci-dessous une vidéo présentant cette nouvelle McLaren :

Comme la BMW i8, la McLaren Artura utilise un châssis monocoque en fibre de carbone. En fait, à son époque, la BMW i8 était la seule autre voiture proche du prix de la McLaren à disposer d’une cellule passager monocoque en fibre de carbone. Ainsi, le fait que l’Artura utilise une telle construction, et soit toujours la seule supercar du segment à le faire, nous rappelle à quel point la supercar hybride de BMW était révolutionnaire.

Un hybride

En parlant d’hybrides, l’Artura est également un hybride rechargeable, comme l’i8. Il y a quelques différences, comme le fait que la McLaren est uniquement à propulsion arrière (la marque s’en tient obstinément à la propulsion arrière et nous sommes là pour cela) et qu’elle utilise un V6, plutôt que le trois-pot de l’i8.

Un tout nouveau V6 biturbo de 3,0 litres qui atteint un régime impressionnant de 8500 tr/min remplace l’ancien V8 de 3,8 litres à double turbo de McLaren. Combinés, le moteur et le moteur électrique développent 680 chevaux, le tout transmis par une toute nouvelle boîte de vitesses à double embrayage à huit rapports aux roues arrière uniquement. McLaren utilise enfin un différentiel arrière à commande électronique.

Source :

Recevez les actualités BMW du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici