Actualités

BMW et Mercedes, les plus grosses victimes des relations entre Pékin et Washington

Crédits photo : Jamal Nazareth, Wikimedia Commons
162vues

Même si cela peut paraître paradoxal, BMW et Mercedes sont les deux plus gros exportateurs de voitures depuis les États-Unis vers la Chine. Cela s’explique non seulement par leur forte implantation outre-Atlantique, mais aussi par leur gros succès dans ce pays d’Asie.

Une grande importance des deux constructeurs allemands

Alors que les deux constructeurs allemands sont très impliqués dans le tissu nord-américain, il est assez logique de les voir principalement touchés par l’augmentation des taxes pour les véhicules importés par la Chine depuis les États-Unis. Pour preuve, en 2018, 90 000 véhicules BMW devraient faire ce chemin alors que 65 000 Mercedes seraient concernées. En comparaison, Tesla, le 1er exportateur américain, n’atteindrait que 14 000 unités.

Le BMW X5                              Crédits photo : M 93, Wikipedia

Concernant le constructeur munichois, les chiffres sont assez conséquents. Il emploie en effet 10 000 personnes outre-Atlantique pour une production qui a atteint 36 500 véhicules rien qu’en mars 2018. Ce sont les BMW X3, X4, X5 et X6 qui y sont produites dans l’usine de Spartanburg, en Caroline du Nord. Il s’agit du plus gros site de production au monde de l’entreprise allemande.

Une guerre des taxes

Alors que Donald Trump, le président des États-Unis, a instauré des taxes sur les exportations d’aluminium et d’acier, ces dernières sont suspendues jusqu’au début du mois de mai prochain pour l’Union européenne. Le dirigeant américain a cependant décidé de concentrer ses attaques sur la Chine. Alors que ce dernier a décidé d’imposer des droits de douane importants sur des produits tels que le soja, l’aéronautique et donc l’automobile, Washington a réagi en menaçant d’augmenter les taxes sur les importations provenant de Chine à hauteur de 100 milliards de dollars.

Donald Trump en guerre contre des taxes contre la Chine                 Crédits photo : The White House, Wikimedia Commons

Concrètement, la conséquence de cette guerre des taxes entre les deux pays se retrouvera notamment dans les tarifs des véhicules produits aux États-Unis et vendus en Chine. Le prix d’un SUV allemand vendu à Pékin augmenterait par exemple de 20 %.

Johan

Traducteur anglais-français et rédacteur web spécialisé sur l’automobile, je vais vous faire partager mon amour de l’automobile.


Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline