Actualités

En Chine, les ventes de BMW se tassent

Crédits photo : Markus Spiske, Pexels
255vues

Le salon de Pékin réunit un grand nombre de constructeurs dans la capitale du pays le plus peuplé de la planète. C’est l’occasion de dévoiler des nouveautés et des concepts, mais aussi de faire état de prévisions et de pronostics. Or, après une croissance soutenue sur le marché chinois, BMW a annoncé s’attendre à une diminution de cette dernière.

Vers une croissance divisée par deux ?

C’est en effet ce qu’a annoncé la Bayerische Motoren Werke. L’information a filtré le 25 avril, soit mercredi dernier, par l’intermédiaire du président du directoire BMW. Cela s’est fait après la présentation très suivie du concept-car iX3.

Le concept BMW iX3. Source : site officiel BMW

La Chine est le premier marché du monde pour l’automobile, et ce depuis plusieurs années. Mais les Chinois aisés étant désormais déjà bien équipés en véhicules, la consommation de l’Empire du Milieu en automobiles commence à se tasser. Les économistes observent déjà ce ralentissement pour le début de l’année 2018, et cette tendance devrait se maintenir. Cette décélaration concerne donc l’ensemble des constructeurs, mais pas nécessairement de façon égale.

Les estimations précises de BMW

C’est incroyable, mais l’année 2017 a correspondu pour BMW en Chine à une croissance des ventes de la marque à hauteur de… 15 % ! C’est un pourcentage énorme qu’il aurait en effet été difficile de maintenir indéfiniment. La rupture générale sur le marché chinois est assez nette, puisque le constructeur munichois prévoit pour 2018 une croissance (relativement) limitée à 7 % – 8 % au mieux. Cela fait moitié moins que l’an passé, une différence loin d’être négligeable. Cette vidéo nous remettra dans le contexte du salon pékinois :

Ces chiffres estimatifs, mais tout à fait réalistes, ont été proposés en marge du salon de Pékin par Harald Krüger, de BMW. De fait, le groupe allemand sortirait du lot, car au premier trimestre de la présente année la croissance du marché de l’auto n’est « que » de 2,8 % en Chine. La croissance annuelle devrait être de l’ordre de 3 %, ce qui est nettement inférieur aux incroyables 13,7 % de 2016 !

Le président de BMW ne s’inquiète pas outre-mesure de la levée annoncée du plafonnement des participations venant de l’étranger en Chine. Il a grandement confiance en ses alliés sur place. Les coûts sont étudiés pour mettre en place une exportation depuis l’Empire du Milieu vers d’autres marchés asiatiques, mais ce ne sera pas pour tout de suite. Nous verrons bien !

Philippe
3 est le chiffre parfait par excellence… Sans surprise, nous trouvons 3 lettres dans BMW !

Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline