Les débuts d’une nouvelle génération d’un véhicule de référence emblématique indiquent qu’il est temps pour l’ancien modèle, qu’il soit aimé ou détesté, de s’arrêter. C’est le cas avec la G20 BMW Série 3.

Après des années de critiques déplorant le décès de l’Ultimate Driving Machine grâce à la dynamique en sourdine de la F30, BMW a eu l’occasion de retrouver une certaine gloire. Dans notre premier essai de la BMW 330i 2019, notre contributeur a écrit que le vieil esprit est revenu avec la berline de septième série.

Le groupe motopropulseur

Le moteur turbocompressé de 2,0 litres de BMW est courageux et lisse. Associé à une transmission automatique à 8 vitesses, les changements de vitesse sont fluides et nets. Le groupe motopropulseur est bon pour 258 ch et un couple très puissant.

Voici la présentation de cette voiture :

BMW affirme que la berline devrait être en mesure d’accomplir une course de 0 à 96 km/h en seulement 5,5 secondes, tandis que les chiffres des tests de MotorTrend ont vérifié qu’elle pouvait le faire en seulement 5,4 secondes. C’est très rapide, et cette Série 3 se sent bien dans la conduite réelle.

Le design extérieur

Ne me dites même pas que ça ressemble à une Lexus. Je pense que cette voiture est l’une des BMW actuelles les plus stylées du marché. Bien que sa calandre soit plus grande que celles des générations précédentes, elle n’a pas l’air surdimensionné sur le schnoz du 330i.

Sinon, la berline a l’air souple et athlétique, avec des lignes nettes et nerveuses qui lui donnent une apparence basse et bien proportionnée. La peinture bleue portimao métallisé en option est d’une profondeur riche : elle est suffisamment sombre pour paraître mature mais assez légère pour se démarquer des bandes de voitures noires, grises et blanches qui jonchent les rues.

Recevez les actualités BMW du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici