Actualités

BMW veut être un « tueur de Tesla »

BMW veut être un « tueur de Tesla »
Crédit photo : BMW
439vues

BMW investit des dizaines de milliards d’euros dans de nouvelles technologies électriques et numériques, dans l’espoir de repousser la menace que représente Tesla. Mais peut-il continuer à augmenter ses ventes alors que la transformation a lieu ?

Devenir un leader dans l’industrie high-tech

Dans les années à venir, le constructeur automobile bavarois compte bien devenir une entreprise high-tech comparable à Apple ou Google, développer des dizaines de nouvelles voitures entièrement électriques et autonomes, et massivement investir dans la recherche et le développement.

BMW-i-Vision-Dynamics-07
Crédit photo : BMW

Son objectif est simple : se développer de manière à être un « tueur de Tesla » sur le marché de masse et regagner des parts de marché sur l’arriviste américain. Et dans le même temps, vendre encore plus de voitures qu’il ne le fait déjà, tout en rattrapant son grand rival Daimler, constructeur de Mercedes.

Des investissements en R&D toujours plus importants

BMW ne manque certainement pas de vision, ni d’audace, mais possède-t-il suffisamment de fonds pour cela ? BMW vient de lancer une vague massive de recrutement, en engageant des ingénieurs et des spécialistes de l’intelligence artificielle. Vendredi dernier, la construction de son nouveau centre de compétences sur les batteries a débuté à la périphérie de Munich.

BMW veut être un « tueur de Tesla »
Crédit photo : BMW

Nicolas Peter, directeur financier de BMW, a déjà trouvé 700 millions d’euros supplémentaires pour la recherche et le développement cette année, avec 3 millions à ajouter ce trimestre. L’année prochaine, l’entreprise s’attend à débourser 7 milliards d’euros en R&D, ce qui représente 2 milliards de plus que prévu. Et ces niveaux d’investissements seront maintenus en 2019.

BMW veut être un « tueur de Tesla »
Crédit photo : Autocar

Nicolas Peter veut financer tout cela à partir des bénéfices, notamment ceux générés par les nouveaux modèles sur le segment du luxe tels que le X7 et le futur X8, mais également en réduisant de 50 % le nombre de moteurs à combustion dans les prochaines générations de voitures BMW.

Source :

Handelsblatt

Christophe
J'ai hérité de la passion pour l'industrie automobile de mon père, ancien propriétaire d'autos devenues aujourd'hui collectors comme la DS 23 Pallas IE de 1973. Rédacteur senior depuis 20 ans, c'est donc tout naturellement que j'ai rejoint l'équipe de BMW-Actu.

Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline