Equipement

BMW intègre HERE dans ses accessoires de série

Logo de la société HERE
445vues

La nouvelle était attendue depuis 2015, année où le constructeur munichois s’était intéressé à HERE. Aujourd’hui, BMW est le premier fabricant automobile à se mettre au partage de données entre voitures. Une première qui devrait bientôt se généraliser !

Le système HERE : quelques explications

À l’origine, HERE WeGo est un logiciel de cartographie issu de la firme finlandaise Nokia. D’usage gratuit, il s’agissait de faciliter la vie des automobilistes. Avec guidage vocal et cartes de nombreux pays disponibles hors connexion, c’était une application multi-passerelles apte à révolutionner les GPS embarqués. Mais les fonctionnalités développées sont beaucoup plus nombreuses : partage de position, import d’itinéraires issus d’autres systèmes, zones à risques, réseaux de transport en commun, conditions météorologiques, embouteillages en temps réel, etc.

Sans grande surprise, en août 2015, le programme a été racheté par un consortium Audi-BMW-Daimler. La transaction s’était élevée à la somme colossale de 2,8 millions d’euros. Ce rachat a été largement évoqué à l’époque, comme dans cette vidéo :

Depuis 2015, il aura fallu une année et demie pour que l’un des trois géants allemands de l’automobile passe à la vitesse supérieure. En la matière, la palme de l’initiative revient à BMW, à travers l’offre « Safety Services » dont le but est de connecter entre elles des voitures de différents constructeurs.

Ce que nous promet BMW

Pour l’instant, le projet Safety Services de HERE ne se trouve qu’à l’état d’annonce. Mais il n’y a aucune raison pour que cette volonté ne se traduise pas comme prévu en acte. D’après le calendrier annoncé, il faudra attendre quelques mois pour voir des véhicules sortir des usines BMW en embarquant de série cette nouvelle technologie. Avant la fin de l’année 2018, dix millions d’autos BMW neuves pourraient ainsi dans le monde entier bénéficier de ces services.

Si les voitures s’affrontent en compétition, elles sont désormais appelées à communiquer davantage entre elles dans la vie courante. Crédits photo : nouvelle berline M5 avec transmission quatre roues motrices débrayables M xDrive, BMW.

Si BMW va bénéficier d’un effet d’antériorité, il ne fait aucun doute qu’Audi et Daimler (Mercedes) vont lui emboîter le pas, tous trois détenant en commun le même brevet d’usage. Cette saine émulation promet aux conducteurs un confort accru d’autant. L’arrivée de concurrents ne sera pas forcément une mauvaise chose pour BMW, puisque cela augmentera le nombre de véhicules connectés et affinera encore l’efficacité du système HERE.

Alliée à l’amélioration de l’intelligence artificielle, cette communication entre voitures est appelée à se perfectionner. C’est aussi sur cet enjeu que pourra reposer le développement des robotaxis.

Source :

Caradisiac

Philippe
3 est le chiffre parfait par excellence… Sans surprise, nous trouvons 3 lettres dans BMW !

Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline