Actualités

BMW rachète à Sixt ses parts dans DriveNow

Logo de la solution d'autopartage DriveNow
95vues

DriveNow est une start-up dédiée au partage de véhicules. La multinationale allemande de location de voitures Sixt en était actionnaire, de même que BMW. Cette dernière vient d’annoncer le rachat de toutes les parts de son associé.

La start-up DriveNow

La société DriveNow a été créée en Allemagne en 2011. Son siège social se situe sans surprise à Munich, puisqu’il s’agit d’une création commune de BMW et de Sixt. Le principe est simple : DriveNow est un spécialiste du car sharing, plus volontiers appelé « autopartage » en France. Sa spécificité est d’accorder une place toute particulière aux motorisations électriques et de fonctionner via des applications dédiées. Ces dernières actionnent jusqu’à l’ouverture et à la fermeture de la voiture ! Les tarifs sont forfaitaires, regroupant tous les frais, et s’entendent à la minute.

Voici une présentation de la flotte bruxelloise de DriveNow :

Actuellement, l’entreprise n’est implantée qu’en Europe, et principalement en Allemagne. Elle est présente dans cinq agglomérations allemandes : Munich, Berlin, Hambourg, Düsseldorf et Cologne. En 2014, elle a investi Vienne en Autriche et Londres en Angleterre. Ça a été au tour de Copenhague au Danemark et de Stockholm en Suède à partir de 2015. L’année 2016 a permis à Bruxelles en Belgique et à Milan en Italie de bénéficier de ses services. La dernière implantation, de mai 2017, concerne Helsinki en Finlande. C’est pour cela que la start-up est peu connue en France, où elle estime moins évident de se tailler une place de choix dans le partage de véhicules.

Un service d’autopartage à San Francisco (Californie) a fini par être arrêté, car il faisait notamment office de doublon par rapport à ReachNow. Cette dernière dénomination commerciale renvoie à une solution proposée par BMW dans une grande partie de l’Amérique du Nord. Ce service inédit avait été créé à Seattle, principale ville de l’État de Washington, au printemps 2016.

Les modalités du rachat

Les chiffres de DriveNow Car Sharing sont loin d’être négligeables. La firme dépasse les 4 000 voitures pour sa flotte et le demi-million de clients, le tout réparti dans huit pays. Les services nord-américains ReachNow ne sont pas pris en compte dans ces statistiques.

Si la Bayerische Motoren Werke s’est montrée intéressée par ce projet, ce n’est pas que pour en tirer les bénéfices commerciaux directs. Il s’agissait aussi de fournir exclusivement les véhicules utilisés pour cet autopartage. De fait, cela a permis des ventes de Série 1, X1, MINI, i3 et ActiveE tout en maximisant la visibilité de ces modèles.

Sixt est une grande entreprise allemande spécialisée dans la location de voitures

Dans la politique de BMW vis-à-vis du car sharing, une nouvelle étape a été franchie. L’information a été publiée aujourd’hui, lundi 29 janvier 2018. Le constructeur bavarois va devenir l’unique propriétaire de DriveNow. Cette situation d’exclusivité est rendue possible par le rachat de la part de Sixt, à hauteur de 209 millions d’euros environ. Pour mémoire, en 2011, le loueur allemand n’avait investi que près de 9 millions d’euros… Cela équivaut à un bénéfice de 200 millions !

L’objectif de BMW est aussi de regrouper DriveNow avec Car2Go pour maximiser son offre d’autopartage. Car2Go est une solution principalement portée par Daimler, le groupe propriétaire de Mercedes-Benz, marque directement concurrente sur le segment premium. Les automobilistes devraient être les premiers gagnants de cette réorganisation, si elle a bien lieu.

Source :

Les Échos

Philippe

3 est le chiffre parfait par excellence… Sans surprise, nous trouvons 3 lettres dans BMW !


Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +
Inline
Inline