Actualités

La BMW Z4, un plaisir de pointe

Source : Pixabay. La Z4 fait son grand retour.
87vues

De l’agile Mazda Miata à la Porsche Boxster, les coupés convertibles sont parmi les voitures les plus agréables sur la route. Laissez tomber le haut, frappez le gaz et buvez le frisson viscéral du son, du vent et du paysage qui se précipite. Boxster est l’athlète incontesté du segment, mais la BMW Z4 Roadster l’observe depuis une dizaine d’années, apportant à la cour de récréation le corps unique et la haute technologie de Bimmer.

Plus important encore, BMW a conservé sa signature, son moteur six cylindres en ligne, alors même que Porsche avait abandonné son six cylindres. Une Boxster sans six cylindres est comme un tigre sans un rugissement.

Le projet initial de BMW

BMW a lancé tout d’abord un turbo 4 cylindres de base de 255 chevaux qui va à l’encontre du Boxster de 265 chevaux. La Z4, comme la Boxster, souffre terriblement sans ses six cylindres, mais pour les fans de Roadster, ce modèle est remarquable.

Ci-dessous la présentation de cette nouvelle voiture :

Ce roadster de troisième génération est un digne successeur de la Z4 2005 de première génération. La ligne de démarcation de sa campagne publicitaire était le requin terrestre, et l’aspect était évident. Les phares sont coupés comme les yeux d’un prédateur.

Toujours fidèle à ses origines

La nouvelle voiture a un style plus conservateur, mais l’ADN de requin reste : phares angulaires, reins larges et pleins à dents. Même Porsche est consciente de ses faiblesses et tente de menacer son véhicule à quatre cylindres ressemblant à celui de VW Bug.

Alors que la Porsche règne en maître sur la maniabilité, la BMW se démarque lorsque vous en avez marre de la coupe à pic. Une feuille de verre sculptée domine la console centrale. Elle place l’écran d’infodivertissement de 10 pouces au-dessus du tableau de bord pour une attention maximale du conducteur.

Source :

DetroitNews

Laisser une réponse

Recevez les meilleurs articles par email chaque mardi et jeudi
+ +